En général, quand je vais voir un Disney, je passe un bon moment, le cerveau éteint, je dis a tout le monde que le film était génial et je l’oublie dès que je prends ma claque suivante. Pour moi, Disney se sont trop longtemps reposés sur leurs anciennes bases, en recyclant les mêmes messages et les mêmes idées, j’avais bien aimé Big Hero 6 car Disney commençait déjà à changer un peu les choses. A parler aux adultes, tout en divertissant les enfants, ça promettait du bon pour la suite. Et aujourd’hui, on a Zootopie.

Le film raconte l’histoire de Judy Hopps, une lapine venue de la campagne et rêvant de devenir policière. Ayant obtenu  son badge de lieutenant, elle déménage à Zootopie afin de devenir une enquêtrice exemplaire, mais se retrouve à coller des PV sur des pare-brises. Mais sa rencontre avec Nick, un renard baratineur et arnaqueur, va l’amener à enquêter sur des disparitions étranges de certains animaux, considérés comme des prédateurs.

Pour commencer, parlons rapidement de la réalisation et de la beauté totalement folle du film.  La claque visuelle est immense ! La ville est vivante, tellement vivante. Chaque plan est un bonheur pour les yeux, certains plans sont des merveilles de détails et d’humour. Le film est parfaitement rythmé et bien découpé pour un rendu très fluide. Depuis « Les mondes de Ralph », les studios Disney se surpassent et viennent encore une fois de franchir un cap sur le rendu de leur univers. Le tout accompagné par les musiques de Michael Giacchino (qui nous avait déjà bien fait chialer sur La Haut).

Mais en plus d’être visuellement bluffant, Zootopie ne nous prend pas pour des ânes, car derrière ce scénario simpliste se cache une multitude de merveilles et de subtilités. Zootopie n’est peuplée que par des animaux, de toutes les espèces, ce qui permet aux réalisateurs d’utiliser les différentes espèces à bon escient pour parsemer le film d’humour à chacune des scènes (les paresseux travaillent dans l’administration, le maire est un Lion, la secrétaire est un mouton, le renard est un bandit…) Et c’est avec de subtils détails sur beaucoup de plan que la recette fonctionne, on peut rapidement se retrouver avec une dizaine d’espèces sur un même plan, avec chacune une expression et une fonction différentes.

La scène hilarante de la Bande Annonce ajoute quelques surprises dans le film. C’est pas des blaireaux les mecs !

La scène hilarante de la Bande Annonce ajoute quelques surprises dans le film. C’est pas des blaireaux les mecs !

Mais derrière tout cet humour se cache un autre thème beaucoup plus profond et proche de notre société actuelle, celle du rejet, de la différence, des préjugés et du racisme. En effet, un évènement va rapidement mener les mammifères à craindre les prédateurs. Certaines répliques sont très marquantes, comme celle du renard : « A quoi bon faire des efforts si l’on te dit que tu seras un voyou toute ta vie ? ». Le message est clair, notre origine, notre race et l’endroit où l’on grandit conditionnent le regard des autres sur nous et notre voie. Mais à Zootopie, on peut devenir ce que l’on veut, et c’est ce beau message d’espoir qui peut faire du bien dans les circonstances actuelles.

On peut aussi voir un autre message dans le film qui est celui du regard du monde rural sur des choses qu’il ne connait pas. Par exemple, les parents de Judy, au début du film, lui balance des tas de clichés sur les renards. Il s’avère que le seul renard que Judy va rencontrer dans le film n’est clairement pas une menace physique, il est roublard, mais clairement pas dangereux, d’ailleurs, Judy n’aura jamais à se servir de son produit anti-renard. Plus tard, quand Judy revient chez ses parents, ces derniers ont changé d’avis sur les renards après être devenus amis avec l’un d’eux.

Ici, Disney ne nous sert donc pas un message simple et bateau, mais se sert de son univers pour divertir les enfants et parler aux adultes. C’est un exercice auquel ils n’étaient pas habitués mais qu’ils font ici avec brio. On ne parlera pas des différents clin d’oeils (celui à Breaking Bad est super cool) et du fait que le petit garçon assis à côté de moi dans la salle était térrifié par moment.

Zootopie est un grand Disney, c’est aussi et surtout un très grand film d’animation, pour tous les âges, qui marche, je l’espère, une nouvelle aire pour Disney, qui devrait continuer à nous parler autant de sujets sociaux importants tout en nous faisant rire aux éclats.

Un grand Bravo.

Zootopie est un film d’animation de Walt Disney Animation Studios. Il est réalisé par Byron Howard et Rich Moore.
Il est sorti en France le 17 février 2016.