Persona 4 Golden, L’inoubliable expérience

Bonne nouvelle ! Persona 4 Golden étant maintenant disponible sur Steam, il est beaucoup plus simple d’y jouer sans se procurer la console portable de Sony, dans une version beaucoup plus jolie et sur n’importe quel PC un tant soit peu solide ! L’occasion de revenir sur ce jeu sorti en 2008 sur PlayStation 2, puis dans sa version Golden en 2012 sur PS Vita.

Personnellement, j’ai découvert la série Persona en novembre 2018 avec le dernier opus en date, Persona 5, à l’occasion d’une promotion sur le Playstation Store. Après seulement quelques heures de jeu, il fallait bien admettre que cette licence, signée ATLUS, offre une vision du JRPG faisant exemple tant son contenu est généreux et original. C’est donc avec une hâte non dissimulée que j’ai acquis une PS Vita afin de me lancer dans une nouvelle aventure : Persona 4 Golden.

Golden ?

Persona 4 Golden est une version améliorée de Persona 4, (sorti en 2008 sur Playstation 2). Outre le fait que le jeu devient portable sur PSVita, les graphismes sont améliorés, des lieux et des personnages ont été ajoutés, ainsi qu’une fonctionnalité permettant de demander de l’aide aux autres joueurs en ligne.

C’est d’ailleurs cette version Golden qui est disponible sur Steam depuis le 13.06.2020, la version PC ayant des textures plus adaptées aux grands écrans, avec en prime les voix japonaises !

ATLUS a utilisé le même procédé pour donner une seconde jeunesse à Persona 5, avec Persona 5 Royal (nouveaux personnages, un trimestre inédit, des nouvelles mécaniques, une traduction française…).

Un thriller palpitant !

Le jeu commence le 11 avril, lorsque le jeune héros de cet opus (Yu Narukami dans l’adaptation animée) arrive dans la petite ville rurale nommée Inaba. Il doit passer l’année entière dans cette petite ville car ses parents ont dû déménager à l’étranger pour raisons professionnelles.

Il habitera chez son oncle Ryotaro Dojima, qui vît seul avec sa fille Nanako, durant toute son année scolaire.

Mais Yu arrive à Inaba durant une sombre période, en effet, un meurtre survient chaque nuit de brouillard et les victimes sont retrouvées perchées sur les antennes de télévisions de la ville.

C’est sous ce grand mystère que toute l’aventure s’articule, car notre équipe de lycéens va très rapidement se rendre compte que les personnes apparaissant à la télévision les soirs de pluies sont les prochaines victimes d’un mystérieux tueur en série, et qu’il est possible d’empêcher ces meurtres en rentrant dans un monde parallèle dont la porte d’entrée est… la télévision !

Le centre ville de Inaba ou l’immobilier à chuter depuis quelques-temps…

Au jour le jour

Toute l’aventure se déroule sur une année scolaire, et chaque journée est découpée en plusieurs étapes :

Chaque matin, vous vous rendez à l’école. Sur votre chemin, des dialogues avec vos camarades s’activent, permettant de faire avancer l’histoire. Quelques fois, vous serez interrogé en cours, si jamais vous donnez la bonne réponse, l’une de vos statistiques sociales augmente (La connaissance).

– à la pause déjeuner, vos amis viennent vous demander si vous êtes disponibles le soir pour passer du temps avec eux.

L’après midi, après les cours, vous êtes libres de vos actions et de vos choix. Par exemple, vous pouvez décider d’aller vous entraîner dans le Midnight Channel (le donjon du jeu) pour monter le niveau de vos personnages et de vos Personas. Vous pouvez aussi passer du temps avec l’un de vos amis afin d’améliorer votre relation (S.link) et rendre ce personnage plus fort, accomplir des quêtes annexes, travailler, étudier, lire…

– Le soir, vous pouvez cuisiner, lire, discuter avec les membres de votre famille ou éventuellement sortir si votre oncle n’est pas présent. Certaines quêtes annexes et autres activités ne sont disponibles que la nuit.

Il est difficile d’énumérer les dizaines d’activités disponibles dans Persona 4 Golden, notez d’ailleurs que la fonctionnalité en ligne permet de savoir ce que les autres joueurs on fait le même jour que vous, ce qui peut être utile si vous vous sentez un peu perdu et ne savez pas quelles actions prioriser.

La gestion de la météo est importante dans Persona 4 Golden, il faut donc bien faire attention à la date et aux indications qui s’affichent chaque matin,

Les Personas.

Bien évidemment, comment parler d’un jeu Persona sans parler de son aspect le plus important ?

Le Persona est la matérialisation de l’âme de son possesseurs. Quand une personne accepte qui elle est vraiment (ses défauts et ses sentiments refoulés) sa Persona apparaît et devient sa principale alliée contre les ennemis du jeu (les shadows).

Chaque personnage jouable possède sa propre Persona, mais le héros de l’aventure peut en posséder plusieurs et même en créer !

En se rendant dans la Velvet Room (une salle mystique accessible en fin de journée dans le centre-ville ou à l’entrée des donjons), vous pouvez améliorer vos Personas ou les fusionner pour en créer des nouvelles. Ce qui permet de compléter le Compendium (le Pokedex du jeu en quelque sorte).

Pour trouver des Personas, il faut vaincre les ennemis avec un coup spécial afin de déclencher un tirage de carte à la fin du combat.

Une fois qu’une nouvelle Persona est en votre possession, elle est enregistrée dans le Compendium. Vous pouvez alors racheter une Persona déjà obtenue avec de l’argent, cela permet de rapidement accéder à des nouvelles fusions et obtenir des Personas plus puissantes ou plus adaptées à certains types d’ennemis.

Les statistiques sociales

Certaines activités permettent d’améliorer vos statistiques sociales. Vous pourrez augmenter votre compréhension (en faisant du babysitting, ou en nettoyant après les court), votre courage (en battant des boss optionnels, en mangeant des plats périmés…), votre expression (en allant aux cours de théâtre…), votre diligence et votre connaissance.

Ces statistiques permettent d’accéder à des actions particulière selon leur niveau (par exemple, il vous faudra une grande dose de courage pour inviter certains protagonistes à sortir avec vous) ou beaucoup d’expression pour discuter avec des personnages intimidants

Les S-Link

Quand vous passerez du temps avec vos amis (après les cours ou le soir) vous augmenterez votre niveau d’amitié avec eux. Par exemple, si vous allé discuter avec Chie, et que la boite de dialogue vous propose de passer du temps avec elle, vous déclencherez une scène. Si votre niveau de relation augmente (il faut parfois plusieurs scènes pour déclencher le level-up) sa Persona pourra apprendre des nouvelles compétences.

Il est très important d’optimiser cet aspect dans le jeu, car un personnage niveau 50 avec un S-Link niveau 10 sera plus puissant qu’un personnage niveau 75 avec un S-link faible. De plus, cela permet d’en apprendre plus sur les protagonistes et d’assister à des scènes sympathiques. Vous pourrez même cumuler les relations amoureuses avec les personnages féminins… À vos risques et périls !

Chaque personnage est lié à une carte du tarot, si l’une des Personas équipée sur le héros correspond à celui du personnage avec qui vous sortez, le S-Link gagnera plus de point d’expérience.

Les donjons

Les donjons sont composés de plusieurs étages, générés aléatoirement et sont parsemés de « Shadow » (les ennemis du jeu) et de coffres. Le but est d’arriver au dernier étage et de combattre le boss afin de sauver la victime et faire avancer l’histoire du jeu.

Il sera facile de soigner vos HP (avec des sorts ou des potions) par contre, vos SP (vos points de magie) ne se régénèrent pas facilement et a moins d’utiliser beaucoup d’objet (plus rares et plus chers) il vous faudra souvent retourner dans le monde réel pour vous reposer, ce qui équivaut a laissé passer une journée et de revenir dans le donjon le lendemain, gonflé à bloc. Les donjons terminés peuvent être explorés de nouveau, avec des boss optionnels, ce qui vous permettra aussi d’obtenir les Personas manquantes ou des objets plus rares (utiles pour les quêtes annexes)

Les combats

Les combats de Persona 4 Golden se déroulent au tour par tour, mais beaucoup de mécaniques viennent rythmer ce système. Premièrement, si vous utilisez un sort sur un ennemi et que ce dernier est fragile a ce type d’élément, il sera en situation de faiblesse, permettant à votre personnage d’attaquer une deuxième fois. Si tous les ennemis sont dans cet état, vous pourrez lancer un assaut groupé dévastateur sur vos ennemies, et ainsi déclencher la phase de pioche de carte (permettant d’obtenir des Personas, soigner votre équipe, obtenir des sorts particuliers, gagner plus d’expérience, etc). Les combats peuvent parfois être très difficiles contre certains boss et il faudra trouver le bon type de sort et la bonne stratégie pour en venir à bout.

L’attaque « all-out » ou toute votre équipe s’acharne en même temps sur un groupe d’ennemi. Toujours un plaisir.

La deadline

Le jeu offre une très grande liberté sur les choix et les activités proposées. Mais attention tout de même, si vous ne sauvez pas les victimes à temps, le jeu se terminera sur un Game Over, et vous reviendrez une semaine avant la mort de la personne captive. Il faut donc trouver le juste milieu entre votre exploration du donjon et les activités annexes pour augmenter vos statistiques, gagner des objets, vous reposer, etc.

La bande son

Avec un mélange des genres original et efficace, Shoji Meguro livre une bande son qui contribue à rendre l’ambiance du jeu unique. La grande variété de morceau colle parfaitement aux environnements et aux situations, on pourrait même se demander si la musique n’a pas été composée avant tout le reste !

La musique s’intègre totalement à la direction artistique du titre et ne peut en aucun cas en être dissociée. On peut totalement joué au jeu sans le son, mais ce serait se priver d’une grande partie du charme de l’œuvre.

Entre sonorité J-POP et envolés jazzy, les mélodies vont vous rester en tête très longtemps, et si vous n’en avez pas assez, vous pouvez vous tourner vers la bande originale des autres jeux de la séries !

N’hésitez pas à jeter une oreille à la discographie de Shoji Meguro, plus particulièrement son travail pour Catherine et Persona 5. (ou Persona 3… Ou les Shin Megami Tensei…)

La localisation

Malheureusement, Persona 4 Golden est disponible uniquement en anglais. Même si la version Steam permet de jouer avec les voix japonaises, il n’est toujours pas question d’une traduction française (officielle) de la part de ATLUS.

Mais le récent succès de Persona 5 Royal en Europe (et sa traduction française) pourrait encourager le studio à proposer une traduction de leurs anciens classiques (et pourquoi pas une compilation avec les 3 premiers opus ?)

Le bilan

Si vous ne connaissiez pas du tout la série Persona, j’espère que cet article vous aura aidé à y voir un peu plus clair sur le fonctionnement de ce quatrième opus. Tous ces éléments peuvent sembler complexes, mais le jeu distille toutes ses mécaniques petit à petit, afin de laisser le joueur se plonger dans l’aventure à son rythme.

La durée de vie du jeu est dantesque, surtout que pour le compléter à 100 % il vous faudra refaire une nouvelle partie, mais en conservant vos statistiques sociales, votre argent, votre compendium et bien plus encore.

Comme vous l’aurez compris, Persona 4 Golden est un excellent jeu vidéo, ayant marqué son époque jusqu’à atteindre aujourd’hui le rang d’œuvre culte du JRPG.

Si vous n’avez pas non plus joué à Persona 5 (qui est l’opus le plus abouti de la licence, surtout dans son édition Royal sorti en avril 2020) vous pouvez vous ruer dessus sans aucune hésitation. Dans tous les cas, Persona 4 Golden reste une excellente porte d’entrée pour découvrir cette série de jeux vidéo hors du commun, car même 10 ans après sa sortie initiale sur PlayStation 2, il conserve ses personnages hauts en couleurs, son ambiance inégalable, ses mécaniques uniques et surtout des thématiques rares dans un jeu vidéo.